PROSCRIRE


PROSCRIRE
v. tr.

Condamner à mort sans forme judiciaire et en publiant simplement par une affiche le nom des condamnés. Sylla proscrivit trois ou quatre mille citoyens romains. Les triumvirs proscrivirent tous leurs ennemis. Il ne s’emploie guère en ce sens qu’en parlant d’Histoire romaine.

Il signifie, par extension, Prendre certaines mesures violentes contre les personnes dans les temps de troubles civils, et spécialement Condamner au bannissement.

Il signifie, dans le langage courant, éloigner, chasser, bannir. Cet homme est un fourbe : il faut le proscrire de notre société.

Il s’emploie aussi figurément et signifie Rejeter, abolir, supprimer. Ce mot n’est pas français, il faut le proscrire. On a proscrit cet usage.

Le participe passé PROSCRIT s’emploie substantivement. être du nombre des proscrits.

Il s’emploie aussi adjectivement au figuré et signifie Qui est banni, écarté de l’usage. Ce mot est proscrit. Cette façon d’agir est proscrite.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • proscrire — [ prɔskrir ] v. tr. <conjug. : 39> • 1175; francis., d apr. écrire, du lat. proscribere « porter sur une liste de proscription » 1 ♦ Hist. rom. Frapper de proscription. « La malheureuse coutume de proscrire, introduite par Sylla, continua… …   Encyclopédie Universelle

  • proscrire — Proscrire, et mettre en criée, et en vente, Proscribere. Proscrire aucun, Donner puissance au premier qui le pourra trouver de le tuer, avec loyer à celuy qui fera le coup, Proscribere aliquem …   Thresor de la langue françoyse

  • proscrire — Proscrire. v. a. L s se prononce. Escrire sur un tableau, sur une affiche, les noms de ceux qui sont condamnez à mort, ou au bannissement par une puissance illegitime & sans forme de proces. Et en ce sens il n est usité que dans l histoire… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • proscrire — (pro skri r ) v. a.    Il se conjugue comme écrire. 1°   Terme d histoire romaine. Condamner à mort sans forme judiciaire et en écrivant simplement le nom sur une affiche. Les triumvirs proscrivaient tous leurs ennemis. •   Je n ai pour ennemis… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • PROSCRIRE — v. a. Condamner à mort sans forme judiciaire, et en publiant simplement par une affiche le nom de ceux qui sont condamnés. Sylla proscrivit trois ou quatre mille citoyens romains. Les triumvirs proscrivirent tous leurs ennemis. Son plus grand… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Proscrire — III гр., (avoir) P.p.: proscrit Исключать, изгонять Présent de l indicatif je proscris tu proscris il proscrit nous proscrivons vous proscrivez ils proscrivent …   Dictionnaire des verbes irréguliers français

  • Medicaments et grossesse — Médicaments et grossesse Cet article traite de l utilisation de médicaments pendant la grossesse Sommaire 1 Utilisation de médicaments pendant la grossesse 2 Utilisation de médicaments pendant l’allaitement 3 Articles connexes …   Wikipédia en Français

  • Médicaments Et Grossesse — Cet article traite de l utilisation de médicaments pendant la grossesse Sommaire 1 Utilisation de médicaments pendant la grossesse 2 Utilisation de médicaments pendant l’allaitement 3 Articles connexes …   Wikipédia en Français

  • Médicaments et grossesse — Cet article traite de l utilisation de médicaments pendant la grossesse Sommaire 1 Utilisation de médicaments pendant la grossesse 2 Utilisation de médicaments pendant l’allaitement 3 Articles connexes …   Wikipédia en Français

  • bannir — [ banir ] v. tr. <conjug. : 2> • 1213; frq. °bannjan « proclamer; convoquer des troupes »; cf. ban 1 ♦ Condamner (qqn) à quitter un pays, avec interdiction d y rentrer. ⇒ déporter, exiler, expulser, proscrire, refouler (cf. Mettre au ban).… …   Encyclopédie Universelle